Comme chaque année, de nombreux saisonniers rencontrent des difficultés pour trouver des logements dans les zones touristiques les plus prisées. Conséquence directe : les secteurs de l’hôtellerie/restauration et de l’agriculture peinent à trouver de la main-d’œuvre alors même que la saison a déjà débuté et l’impact sur l’emploi et donc l’économie locale est réel. En parallèle, la présence de foncier nu, public ou privé, en attente de projets futurs amène à réfléchir sur une optimisation foncière, même temporaire.

Quelles réponses économiquement et qualitativement viables les opérateurs sociaux peuvent-ils apporter ? Comment faire rimer logements saisonniers, qualité et budget maîtrisé ?


Pénurie de logements, prix exorbitants, logements insalubres ou à la semaine, collocation démesurée… Trouver à se loger pour les saisonniers dans le Pays basque et le Béarn, en été comme en hiver, peut relever du parcours du combattant et parfois ne jamais aboutir, au risque de laisser filer les opportunités. Alors que le tourisme représente 20 % du PIB du Pays basque[1] et que l’on recense 200 exploitations agricoles, cette pénurie de main-d’œuvre impacte fortement les secteurs du tourisme et de l’agriculture locale[2]. Si elle ne résulte pas uniquement du manque d’hébergement, ce problème d’accès au logement, connu depuis des années et amplifié par la crise du COVID, reste un point crucial pour ce public en situation précaire. Si l’offre reste encore insuffisante, les collectivités et acteurs du territoire s’organisent et font preuve d’initiative pour proposer des habitats de qualité à budget raisonné.[3]

Un village modulaire, itinérant et autonome pour les saisonniers des Pyrénées-Atlantiques

Afin de répondre au besoin d’hébergements des saisonniers, l’association SOLIHA Pays basque, l’Institut pour la Transition énergétique du bâtiment NOBATEK/INEF4 et l’architecte Iñaki NOBLIA se sont donné pour challenge de concevoir un village itinérant composé de 12 modules privatifs et de 3 modules communs avec cuisine et sanitaires. Ce village, qui permettra d’accueillir 15 à 20 saisonniers, aura la particularité d’être mobile pour d’une part, répondre aux besoins temporaires en hébergement que ce soit en bord de mer comme à la montagne, et d’autre part, par le fait que le village viendra s’implanter sur des terrains en attente de projets, mis à disposition par les collectivités sur une période donnée.

La phase de conception, débutée à l’automne 2020 et pilotée par SOLIHA Pays basque, accompagné de l’architecte Iñaki Noblia et de NOBATEK/INEF4, a bénéficié du soutien de l’État via le Programme des Investissements d’Avenir, de l’Agence Nationale pour la cohésion des Territoires, de la Région Nouvelle-Aquitaine, Conseil départemental 64 (dans le cadre du Plan Montagne 64), d’Action logement et de la Communauté d’Agglomération Pays basque (à travers le Plan leader Montagne Basque).

Le projet entre actuellement en phase de prototypage[4]. Les équipes de l’Institut interviennent notamment dans la conception technique de ce village qui vise l’autonomie vis-à-vis des réseaux (énergie, eau, assainissement avec le Lombrifiltre) pour une implantation sur des terrains non raccordés ou l’usage d’équipements peu énergivores et respectueux avec l’environnement (radiateurs à inertie fluide, ballons thermodynamiques pour la production d’eau chaude, etc.) sur des terrains raccordés. Écoconçus, ces logements saisonniers modulaires seront principalement construits en bois avec l’utilisation d’essences locales non traitées chimiquement, qui permettront de valoriser la filière locale. D’autres matériaux biosourcés pourront être utilisés tels que l’isolation en ouate de cellulose. Enfin les modules suivront un processus de construction hors site afin de minimiser l’impact sur le terrain d’accueil.

La phase finale de déploiement du village complet est attendue courant 2022.
SOLIHA Pays basque, qui portera le projet, poursuit actuellement ses démarches auprès d’investisseurs et finalise le partenariat avec les collectivités du littoral, du Pays basque intérieur (secteur agricole) et en station de montagne béarnais, fortement intéressées.

Dimension communautaire et respect de l’environnement

Au-delà des innovations technologiques, le caractère innovant de ce projet d’habitat saisonnier modulaire déplaçable réside aussi dans sa dimension communautaire (module collectif pour une occupation et une gestion partagée des lieux apportée par l’Agence Immobilière et Sociale de SOLIHA Pays basque) et dans une emprise au sol qui respecte l’environnement et limite l’impact de la construction sur le terrain d’accueil.
Dans une démarche d’économie sociale et solidaire, ce projet, à ce jour unique en France, se donne comme ambition d’apporter une réponse de logements complémentaire sur le territoire, afin de répondre à une problématique locale forte, tout en alliant conscience écologique, ressources locales et technologies pour des logements saisonniers frugaux, mais de qualité.

Les communes qui se sont montrées intéressées par ce projet ont d’ores et déjà manifesté leur souhait de disposer de ce village mobile chaque nouvelle saison… ce qui laisse présager de belles perspectives !


[1] https://www.investir-pays-basque.fr/une-economie-florissante/

[2] . Une étude réalisée en 2019 par l’Agence d’Urbanisme Atlantique et Pyrénées pour la Communauté d’Agglomération Pays basque a permis d’affiner la connaissance des besoins des saisonniers en matière d’hébergement : 150 saisonniers agricoles et liés au tourisme vert sur la Soule, 230 liés au tourisme jacquaire et à la viticulture sur Garazi Baigorri, 590 liés au tourisme thermal et au Piment sur Errobi, 8 000 liés au tourisme balnéaire et urbain sur la Côte basque…

[3] https://www.sudouest.fr/economie/emploi/cote-basque-de-rares-solutions-pour-l-hebergement-des-saisonniers-sur-la-cote-basque-2707579.php

[4] Ce travail bénéficie également d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence Nationale pour la Rechercher au titre du programme des Investissements d’Avenir

Privacy Preference Center

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Une erreur s'est produite. Merci de réessayer, ou de nous contacter à communication@nobatek.inef4.com

En validant votre inscription, vous acceptez l’utilisation de votre adresse e-mail afin de recevoir nos newsletters pour recevoir les invitations et les actualités de NOBATEK/INEF4. Conformément à notre Politique de Confidentialité, vous avez le droit de retirer votre consentement à tout moment et vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, de limitation du traitement et à la portabilité de vos données personnelles, ainsi que du droit de définir les directives relatives à leur gestion après votre décès. Vous pouvez exercer ces droits par email. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.